feminist2Elle me regarde comme si je l'avais traitée de sorcière. « Féministe ? Non je ne suis pas féministe ! Oh mon dieu » . Voilà pourtant 10 minutes qu'elle m'explique qu'une femme a le droit de choisir et pense que si vous ne pensez pas comme elle vous êtes archaïque. Mais elle est tout aussi choquée que vous puissiez l'appeler féministe.



Les adolescentes féministes sont une minorité, elles sont difficiles à trouver. Elles peuvent être celles qui vont à un match de foot, celles qui remuent leur popotin en rentrant de l'école, celles qui s'essaient à un maquillage parfois bien maladroit, souvent outrancier, celles encore qui mettent des tenues que nos mères n'auraient jamais tolérées !!!

Voilà pourquoi vous ne les reconnaissez pas, elles-même ne savent pas toujours qu'elles sont féministes, alors comment pourriez vous le savoir ? En fait, à quoi ressemble une féministe ? Les modèles d'identification sont importants. Ils nous aident à nous définir, ils nous aident à découvrir qui nous sommes plutôt que de nous conformer à la façon dont les autres nous étiquettent.

Mais qui sont les modèles d'identification des adolescentes ? La majorité d'entre elles ne savent pas qui est Simone de Beauvoir, encore moins Gloria Steinem, elles pensent que Caroline Fourest est une grenouille ou qu'Anne Sinclair est admirable parce que les medias les présentent ainsi.



Même les célébrités qui se comportent de façon féministe évitent finalement ce mot à tout prix. Un feminist4 exemple ? Lady Gaga qui dénonce le sexisme choquant dans l'industrie musicale mais qui aime les hommes et n'est donc pas féministe (!). Encore plus frustrant, les femmes qui sans doute sont féministes, qui dans leur musique, leurs interviews font des déclarations féministes mais n'ont jamais assumé l'être.



Le problème essentiel pour un besoin de rôle identitaire est que nos filles n'ont pas toutes les réponses. De plus les filles de cet âge se détestent tant, qu'alors qu'elles devraient être leur propre modèle, elles doivent dépendre de modèles extérieurs qui n'existent pas. Les modèles actuels sont des filles dont le plus grand succès est celui qu'elles connaissent sur scène dans des dessous affriolants ou dans l'objectif des paparazzi.

Les modèles qui pourraient séduire nos filles ont rarement les honneurs de la télévision : Wangari Maathai, Aung San Suu Kyi, Zainab Salbi …... nous même, leurs mères, leurs enseignantes. Pour le moment les modèles offerts à nos fille sont pathétiques. Il est temps que la société change, que les femmes soient mises en valeur, soient admirées pour ce qu'elles font plus que pour ce à quoi elles ressemblent

J'espère vraiment qu'un jour, en allumant sa télé, une adolescente verra une femme qui est un réel modèle, qui représente des valeurs féministes. En attendant, n'hésitons pas à nous proclamer féministes, que nous soyons hommes ou femmes et assurons-nous que nos adolescente ont cette liberté, ce choix.