La semaine dernière je suis tombée sur la plainte déposée par des enfants suédois de 13 ans contre la toys_r_us_3toys_r_us_4firme de jouets Toys "R" Us. Leur plainte dénonçait le cataogue de Noël de 2008 parce qu'il renforçait les stéréotypes de genre en montrant les garçons dans des rôles actifs et les filles dans des rôles passifs. Selon leur enseignant cette plainte était la suite logique de deux ans de travail sur les rôles genrés.

Voir un exemple de jeunes reconnaissant et combattant activement le sexisme et les rôles genrés démodés donne l'espoir qu'un jour peut être la jeunesse pourra réellement changer certaines choses dans le monde. Un des élèves précise même que chacun/e a le droit d'être qui il ou elle veut, même si "les garçons veulent parfois être des princesses".

Par contre la lecture des commentaires est absolument consternante. Bien sûr je sais depuis longtemps combien les gens sont attachés à leur vision personnelle des genres et des rôles genrés. Cependant je suis choquée de constater comme les gens sont encore essentialistes. Certains des commentaires semblent même confondre la plainte des élèves avec le désir d'oblitérer les sexes/genres complètement de sorte à homogénéiser tous les êtres humains.

On est au XXI ème siècle et on sait par les travaux de nombreu/ses psychologistes et sociologues que le genre est en trés grande partie une construction sociale. Les types de jouets qu'on donne aux enfants, les types de vêtements qu'ils et elles portent, le genre d'activités pour lesquelles ils et elles sont encouragé/es, la façon dont on se comporte avec un bébé garçon ou une bébé fille, tout cela laisse une trace chez l'enfant.  

Je ne pense pas que ces enfants Suédois veulent effacer les sexes et les genres. Nous devons  toutes et tous être attenti/ves à la façon dont les filles/garçons, femmes/hommes sont traité/es et représenté/es, et quelles sont nos attentes nous avons vis à vis de chacun/e. Je pense que nous ne devons pas baser les différences sur le sexe biologique. Les garçons peuvent être des princesses et les filles des chevaliers en armure d'argent. Voilà, ça va mieux en le disant !

                                                   gender

En octobre 2009, Toys "R" Us a été réprimandé publiquement.